C’est l’offre en proies sauvages, cervidés en tête, qui dicte l’installation des loups – Missratenes Jagdgesetz – Nein!
Loi d'abattage – Non! – 17 mai 2020
4. mai 2020

C’est l’offre en proies sauvages, cervidés en tête, qui dicte l’installation des loups

Les loups qui recolonisent les Alpes nord-occidentales s’installent préférentiellement dans les zones riches en cervidés. Tout juste publiée, une recherche menée en Valais par l’Université de Berne le démontre : ce sont principalement les cerfs, suivis par les chevreuils – soit les proies de prédilection du loup dans nos contrées – qui expliquent l’implantation des meutes dans les Alpes.

« C’est là que les mesures de protection des animaux de rente devraient être développées en priorité » selon Raphaël Arlettaz,  Université de Berne, Institut d’Ecologie et d’Evolution, Division de Biologie de la Conservation.

Communiqué de presse Université de Berne

Afin de rassembler des informations sur la présence du loup dans le territoire, les chercheurs ont installé plus de 100 pièges photographiques le long de sentes empruntées par la faune. image: © Institut d'Ecologie et d'Evolution, Université de Berne